Categories
Français

Debbie Hayton: trans d’un autre genre

Née homme, en Angleterre, il y a cinquante-deux ans, Debbie Hayton est aujourd’hui une femme, membre du Parti travailliste et du bureau national du deuxième syndicat d’enseignants de son pays. Cela ne l’empêche pas de dénoncer l’idéologie transgenre, le militantisme dogmatique qui récuse la biologie et qui réduit tous ses adversaires au silence. Elle n’a pas que des copines.

Propos recueillis par Sylvie Perez pour Causeur

Categories
Français Sport

Les femmes trans ne devraient concurrencer que les hommes.

“Trans women are women” («Les femmes trans sont des femmes») est plus qu’un slogan, c’est une exigence de conformité. Mais c’est aussi une rhétorique vide qui nous a éloignés de la vérité et nous a menés dans un pays imaginaire.

En adoptant un sentiment de droit plutôt que d’empathie, les militants transgenres ont exigé l’accès au statut, aux bourses d’études et aux bourses de sport et de politique qui étaient auparavant réservées aux femmes. En maniant la carotte et le bâton – faisant appel à leur bonne nature tout en dénonçant les dissidents comme des fanatiques – les femmes se sentent obligées d’accepter les femmes trans comme moi, non pas en tant qu’alliées, mais en tant que femmes réelles. Les objections fondées sur la biologie sont rejetées comme cruelles dans un monde où les sentiments priment sur les faits.